Un forum partagé entre deux camps, celui des Jateurs et celui des Skateurs.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Found (by Raven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raven
Admin
avatar

Nombre de messages : 628
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Jack!!!
Camp : Jacket's side
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Found (by Raven)   Sam 16 Juin - 1:54

Titre : Found
Auteure : Raven
Fandom : Lost
Personnages/Couples : Juliet/Jack Kate/Sawyer Jack/Kate et encore d'autres personnages comme Desmond, Claire, Penny, Cassidy Sun et Jin.
Spoilers : Saison 3
Notes de l’auteure : Quand j'ai eu l'idée de cette longue fiction, qui va durer plusieurs chapitres, je n'avais pas encore vu le dernier épisode de la saison 3 donc je vous conseille de le rayer de votre mémoire quand vous lirez ce que j'ai écrit. Razz
En fait l'histoire se déroule dans longtemps. Les survivants ont été sauvés. Je ne vous en dirait pas plus^^


Bonne lecture !

"Found"

Chapitre : Back at home





Ces sentiments, Juliet les adorait.


Tout d’abord, il y avait son odeur qu’elle respirait sans cesse.
Puis tous ce qu’elle ressentait quand Jack l’embrassait langoureusement, quand il posait ses lèvres sur son corps et la couvrait de baisers ou encore quand il lui murmurait son nom pendant qu’il la caressait avec douceur…


Juliet en désirait encore plus. Elle voulait que toutes ces sensations ne puissent jamais s’arrêter. Qu’il continue de l’embrasser fougueusement tout en glissant ses mains sur sa poitrine. Oui, Juliet en demandait encore plus.


Elle était nue, il l’était aussi. Peut-être qu’ils auraient dû réfléchir, mais ils étaient bien trop dévorés par la passion pour ça. Leur corps, brûlant d’envie, se frôlèrent quelques instants, avant de n’en former plus qu’un.


Ce fut leur première fois.


***


Juliet traversa lentement le couloir pour se diriger vers la cuisine.

L’appartement comportait trois chambres à coucher, un bureau, une cuisine avec salle à manger et deux salles de bains. Jack avait pris quelque chose de grand étant donné que lui et Juliet n’allait pas être les seuls à habiter ici.

C’était un bel endroit, bien que les nombreux cartons d’affaires à moitié déballés, qui traînaient un peu partout, rendaient les pièces… Encombrés.

« On est enfin rentré… » pensa Juliet d’un air soulagé.

Elle s’appelait Juliet Burke. C’était une de ces rares personnes qui, sans forcément le vouloir, dégageait une beauté impressionnante et un fort caractère.

Avant, la seule chose qui la préoccupait vraiment était de pouvoir partir, retourner chez elle. Et maintenant que c’était le cas, Juliet ne savait pas vraiment quoi faire. Elle était, en fait, toujours perdue.


Juliet passa sa main dans ses cheveux mouillés. Elle venait de prendre une douche et n’avait pas eu le courage de déballer ses affaires pour chercher quelque chose à se mettre, elle s’était donc contentée d’une simple robe de chambre bleu clair.

Quand Juliet arriva dans la cuisine, le sourire qu’elle avait aux lèvres en pensant à la soirée qu’elle avait passé la veille s’effaça immédiatement.
Une personne dont elle ne s’attendait pas du tout à voir dans sa cuisine, était assise sur une chaise entrain de boire tranquillement un café.

Kate Austen.

Juliet en déduit qu’elle venait d’arriver étant donné qu’elle portait encore sa veste en jean. Kate et Juliet ne s’aimaient pas. Elles étaient un peu comme deux forces contre nature qui devaient apprendre à vivre ensemble. Malheureusement.

« Salut. » lui lança Kate en buvant une gorgée de café. « Ça va ? »

« Ça va… » répondit Juliet en essayant de cacher sa surprise à la voir ici. « Contente d’être rentré ? »

C’était de l’ironie bien sûr. Kate était une criminelle recherchée à peu près partout où l’on avait pu l’apercevoir. Elle n’avait donc pas dû se reposer depuis qu’ils étaient rentrés.
Mais Juliet s’en moquait. Elle n’avait jamais apprécié Kate. Jamais.

« Bien sûr. »

Juliet s’assit sur une chaise à la table. Kate se leva et s’approcha de la cuisinière pour se resservir de café.

« Tu en veux ? Du café ? » demanda-t-elle en lui souriant.

« Oui volontiers. » Kate lui tendit une tasse remplie de café bien chaud. « Merci. » répondit Juliet en lui lançant ce même sourire qui veut dire moi-aussi-je-n’aimerais-pas-t’avoir-en-face-mais-j’y-suis-bien-obligée.

Juliet respira l’odeur de son café bien sec.

« Je ne voudrais pas paraître impolie, mais… » fit Juliet en regardant Kate bien dans les yeux. « …Qu’est-ce que tu fais là ? »

« Jack ne te l’as pas dit ? » questionna Kate en fronçant les sourcils, un peu étonnée. Elle finit par sourire. « Je vais habiter ici. Avec vous. »

Juliet but une gorgée pour s’empêcher de lui répliquer quelque chose qu’elle finirait par regretter. Elle préféra donc simplement répondre. « Non il ne m’avait pas prévenu. » Et continuer de boire son café.


***


Jack ouvra brusquement les rideaux. Là, à travers la fenêtre, il eut droit à un spectacle qu’il ne pensait plus jamais voir.

Los Angeles.

Des immeubles, des voitures et des camions, des gens… Une ville.
Jack ferma les yeux quelques secondes, puis les rouvrit pour s’assurer qu’il n’était pas en train de rêver.

Non, il était bien là. A Los Angeles.

Jack jeta un coup d’œil à la chambre où lui et Juliet avaient passé la nuit.
Elle était assez petite et ne contenait qu’un lit et une étagère, ainsi qu’un bon nombres de cartons. Mais les murs blancs et la baie vitrée qui donnait sur un balcon, offraient un éclairage parfait.

Jack, qui était à torse nu, fouilla quelques minutes dans son sac et en sortit un t-shirt sans manches blanc, qu’il enfila. Il vit alors que son jean avait un trou sur le côté.

« Il me faudrait de nouveaux habits… » songea-t-il en sortant de la pièce.


***

« Et où étais-tu hier soir ? » demanda Juliet, toujours assise à la table en train de siroter son café.

« Hier ? Tu veux dire, après qu’on soit rentré ? » demanda Kate qui, quand à elle, était appuyée contre la cuisinière.

Juliet approuva d’un signe de tête en songeant qu’elle devrait racheter du café car celui-ci était écoeurant.

« J’étais chez Sun. Elle m’a montrée son appartement. » expliqua Kate. « Elle et Jin ont eu la chance d'en trouver un pas trop cher. »

Juliet se leva et se dirigea vers le frigo. « Tant mieux pour eux. » Elle prit du lait et regarda la date d’expiration en espérant qu’il n’était pas dans le même était que le café.

« Et toi ? » demanda Kate. « Qu’est-ce que tu as fait avec Jack ? »

Juliet se figea quelques instant et retourna à sa place en silence. C’est seulement quand elle fut assise qu’elle regarda Kate droit dans les yeux.

« Avec Jack ? » demanda Juliet en faisant mie de ne pas comprendre.

Kate pencha légèrement la tête et lui lança un regard froid. Juliet se pinça les lèvres et hésita à répondre.

« On a simplement discuter. »

Jack entra dans la cuisine. « Hello. »

« Jack ! » s’écria Kate en accourant vers lui.

Jack la pris dans ses bras et la serra contre lui. Juliet baissa son regard à la vue de ce spectacle.

« Est-ce que tu vas bien ? » demanda Jack en souriant quand Kate se détacha de lui.
« Oui et toi ? »

Jack suivi Juliet du regard qui se dirigeait vers sa chambre et lui lança un petit sourire. Il se retourna pour faire face à Kate.

« Ça va. »

Kate prit un sac qui était posé sur la chaise. « Je ne peux pas rester, j’ai rendez-vous avec Sawyer. » expliqua-t-elle.

« Tu n’auras pas de problèmes pour aller là-bas ? » demanda-t-il un peu inquiet.

« Non. Je ne pense pas. » dit Kate avant d’ouvrir la porte. « J’espère. »


***

Jack toqua trois fois à la porte avant d’entrer dans sa chambre.
Juliet était agenouillée par terre en train de déballer tous les cartons. Ce n’est pas l’immense pile d’habits sales et troués qui frappa Jack, mais Juliet en sous-vêtements. Un peu gêné, il hésitait à entrer.

Juliet jeta un coup d’œil par-dessus son épaule et remarqua Jack sur le seuil de la porte.

« Tu peux entrer. » fit-elle en souriant. « Je vais m’habiller. »

Jack lui sourit à son tour et alla s’asseoir sur le lit. Il resta un moment sans bouger, le regard dans le vide, puis finit par observer Juliet qui continuait de fouiller dans un carton.

Il inspira un grand coup. « J’espère que tu ne m’en veux pas… ? »

« T’en vouloir pourquoi ? » demanda-t-elle sans se retourner.

« De ne pas t’avoir prévenue que Kate viendrait… »

Juliet se leva et enfila un pantalon sans faire attention au fait que Jack ne cessait de la regarder.

« Non, je ne vais pas t’en vouloir d’avoir ramené ici une criminelle recherchée dans tous les Etats-unies ! Quelle idée ! » remarqua Juliet en commençant à boutonner une chemise bleue.

Jack ne put s’empêcher de lâcher un rire. « Kate n’est pas une criminelle. »

« Elle a commis un meurtre. C’est pour ça qu’elle est recherchée. » dit Juliet en arrêtant de fermer sa chemise pour regarder Jack dans les yeux.

Ils se restèrent longtemps comme ça, sans bouger. Puis Jack finit par se lever et s’approcha d’elle. « Kate a eu droit à une nouvelle chance. Elle a changé et je lui fais confiance. »

« Oui. » Juliet recommença à boutonner sa chemise en baissant son regard. « Tu as raison. »

Jack prit doucement les mains de Juliet puis, tout en souriant, lui murmura à l’oreille : « J’ai toujours raison. »

Juliet se blottit un peu plus contre lui.

« Qu’est-ce que tu vas faire aujourd’hui ? » demanda-t-elle alors que Jack commençait à l’embrasser dans le cou.

« Je n’en sais rien… » avoua-t-il en la poussant doucement sur le lit. Juliet tomba sur le dos et Jack se coucha sur elle tout en commençant à défaire sa chemise. « Et toi ? »

Juliet enroula ses bras autour de son cou et l’embrassa doucement sur les lèvres.

Jack s’étendit à côté d’elle et Juliet posa sa tête sur son épaule. « J’aimerais bien… » Elle soupira longuement puis s’assit au bord du lit. Elle se retourna pour regarder Jack, un sourire aux lèvres.

« … Aller voir ma sœur. »

***

Les voitures roulaient si vite.

Trop vite.

Cela faisait maintenant une heure que Juliet était là, debout devant le passage piéton. Plusieurs personnes avaient traversé la route, évitant de justesse les voitures et les camions qui ne freinaient pas.

Juliet comprit pourquoi son ex-mari s’était fait ramasser par un bus. Il n’y avait aucune surprise quand on voyait la vitesse à laquelle ils roulaient. Pourtant, chaque fois que Juliet s’imaginait traverser, elle revoyait avec horreur ce que son ex-mari avait vécu.

Elle resta donc là, attendant que la rue devienne déserte. « Vas-y. » lui ordonna une voix dans sa tête. Mais elle ne voulait pas. Elle ne pouvait pas. La peur la clouait au sol. Elle préférait ne pas bouger et se faire souffrir à distance.

C’est seulement après avoir vu une voiture freiner qu’elle se décida à mettre un pied sur la route. La voiture s’arrêta, lui faisant signe de passer. Juliet fit un petit signe de tête et continua son chemin. Mais elle reconnu alors le conducteur et l’enfant assis sur le siège passager.

Sa sœur et son fils.

Juliet sentit son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine, ses veines sur le point d’éclater et ses doigts se ramollir ne sentant plus le sac qu’elle tenait dans la main.

Ça ne pouvait pas être eux.

Après tout ce temps. Ce n’était pas possible. C’était sûrement une illusion. Pourtant, ils étaient bien assis, attendant qu’elle traverse la route pour continuer leur chemin.

Ça ne pouvait pas être eux.
Juliet recula pour retourner sur le trottoir. Sa sœur était juste là. Il suffisait qu’elle lui fasse signe et elles pourraient enfin se reparler.

Et si elle lui en voulait.

Rachel ne voudrait plus lui parler. Après tout, Juliet était partie 3 ans et demi sans lui donner de nouvelles. Juliet serra ses poings jusqu’à ce qu’une larme coule le long de sa joue tellement la douleur était intense. Elle ne bougea pas.

La voiture redémarra sous les protestations des autres automobilistes qui attendaient qu’elle traverse. Juliet jeta un dernier coup d’œil à sa sœur qui ne la reconnaissait même pas et à son neveu qui ne devait pas avoir plus de 3 ans.

Et ils repartirent aussi vite qu’ils étaient apparus.

Fin du chapitre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lost-jack-sawyer

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 27
Localisation : hainaut-Belgique
Camp : jate's side
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Found (by Raven)   Mar 19 Juin - 14:34

j'en ai marre de voir du jacket, c'est la parti où l'on mets du jate, je pense, non
mais sinon c'est pas mal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lost-jack-sawyer.skyblog.com
evy

avatar

Nombre de messages : 252
Age : 26
Camp : Jate's side and Skate's side
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Found (by Raven)   Mer 20 Juin - 8:10

Ouais j'avoue Raven tu pourrais créer une partie spécial Jacket où tu mettrais ces trucs mdr
Bon sinon j'adore comme tu le sais Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-oth-forever.frbb.net/index.htm
Raven
Admin
avatar

Nombre de messages : 628
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Jack!!!
Camp : Jacket's side
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Found (by Raven)   Mer 20 Juin - 10:48

XD dsl mais bon c'est pas que sur du Jacket cette fic^^ il y a aussi Jate, Skate...etc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evy

avatar

Nombre de messages : 252
Age : 26
Camp : Jate's side and Skate's side
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Found (by Raven)   Ven 22 Juin - 4:07

Oui enfin c'est surtout du Jacket^^
Tu devrais vraiment créer une partie où tu met tout ça comme il y a pour Jacket et Skate XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost-oth-forever.frbb.net/index.htm
doumi

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 25
Camp : Jate
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Found (by Raven)   Mer 22 Aoû - 7:18

pas de suite , c'est genial pourtant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven
Admin
avatar

Nombre de messages : 628
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Jack!!!
Camp : Jacket's side
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Found (by Raven)   Jeu 23 Aoû - 10:13

merci ! Il y a une suite ! Je la poste maintenant !

Bonne Lecture !


Chapitre 2 : That's not your choice anymore (ce n'est plus ton choix)




La pluie tombait. En un instant, Los Angeles fut victime d’un énorme orage.

Kate vit tous les gens sur le trottoir qui se pressèrent de rentrer chez eux. Elle ne fit pas attention à eux. Elle leva la tête et ouvrit à bouche en souriant pour récolter chaque goutte de pluie. Elle aurait pu rester des heures comme ça, debout sous la pluie incessante, sentant chaque gouttelette sur son visage.

Mais elle avait rendez-vous avec Sawyer.

Kate poussa la porte du petit café qui laissa échapper le son d’une clochette de bienvenue. Elle regarda un peu partout autours d’elle, balançant sa tête de droite à gauche, jusqu’à ce qu’elle repère la personne qu’elle cherchait.

Sawyer était assis sur à une petite table pour deux personnes, en train d’observer la carte des menus. Ses cheveux retombaient sur son et elle ressentit un pincement au cœur.

Elle se rappelait bien l’avoir ressentit la première fois qu’elle l’avait rencontré. Ils n’étaient là, que des inconnus. Deux personnes qui n’avaient rien en commun.

Un gars et une fille.

Quand il la serra dans ses bras, qu’il l’embrassa fougueusement et qu’il la déshabilla entièrement pour sentir son corps nu et fragile entre ses mains… Quand ils eurent fait l’amour, Kate trouva qu’ils avaient peut-être, finalement, quelque chose en commun. Et là aussi, elle se rappelait avoir ressenti ce pincement.

Kate s’approcha de la table et y posa son sac à main. Sawyer leva lentement la tête, décrochant son regard du menu.

« Je t’attendais. » dit-il, le sourire aux lèvres, en lui faisaient signe de s’asseoir.

« Salut James. » lâcha-t-elle avant de se laisser tomber sur le siège en face de lui.

« Ravi de te revoir Kate ? »

Ils avaient pris l’habitude de s’appeler par leurs vrais prénoms.

Elle se souvenait très bien quand il lui avait murmurée « Kate » à l’oreille après l’avoir embrassé dans le cou. Elle lui avait demandé pourquoi il l’appelait comme ça. Alors il s’était couché sur elle et avait remonté ses mains jusqu’à sa poitrine en commençant à lécher son corps. « Parce que je t’aime. » avait-il répondu.

Elle connaissait bien cette réponse. Trop bien.

« Ça va, et toi ? »

« J’ai passé la nuit dans ma chambre d’hôtel et figure-toi que je m’y sentais un peu seul... » répondit-il en faisant signe au serveur qu’il voulait commander. « Ça te va une bière ? »

Kate hocha la tête et quelques minutes après, on lui déposa un grand verre de bière débordant de mousse devant elle. « Merci. Au fait, tu n’aurais pas pu choisir un endroit moins bondé comme lieu de rendez-vous… »

Sawyer but une gorgée et déposa un billet et quelques pièces sur la table. « Ne me dit pas que tu as peur de te faire attraper par les flics ?! On dirait que tu oublies que le monde entier te crois morte ! »

« Simple précaution. »

« Arrête de t’inquiéter. » Sawyer pencha la tête de côté et lui fit un grand sourire. « Alors, où habites-tu ? Je veux savoir où te trouver si j’ai envie d’une partie de jambes en l’air ! »

Kate amena le verre à ses lèvres. « Chez Jack. » Et but une toute petite gorgée de bière pour poser bruyamment son verre sur la table. « D’ailleurs, pourquoi tu ne viens pas habiter chez lui ? C’est toujours mieux qu’une chambre d’hôtel… Et puis il y a aussi Juliet et bientôt Des… »

« Pour voir le toubib et la blondasse en pleins ébats amoureux ? » coupa-t-il en ricanant. « Non, merci. »

Kate soupira. « Très drôle. »

Il se déplaça sur la banquette et s’approcha d’elle. « J’ai quand même droit à un baiser ? »

« Tu ne changeras jamais. »

Il prit son visage entre ses mains et l’embrassa.

« Jamais. »


***


La pluie s’était arrêtée et les nuages avaient disparu pour laisser apparaître un soleil brillant. Les enfants, accompagnés de leurs parents, étaient retournés jouer dans les parcs.

Sawyer s’assit sur un banc et observa tous ces gamins qui ne faisaient que rire. Il sourit à la vue d’un bambin qui se précipita vers sa mère en pleurant, accusant un autre de l’avoir fait tomber par terre.

La vie paraît si simple à travers les yeux d’un enfant, pensa-t-il.

Lui n’avait même pas eu le temps d’en être un. Ses parents étaient partis bien trop vite, laissant derrière eux un gamin avide de vengeance. Sawyer avait eu droit à cette vengeance et il ne s’en plaignait pas.

Le rire d’une fillette qui s’approchait de lui, le fit sortir de ses pensées.

Sawyer regarda autour de lui pour voir vers qui elle voulait aller. Il était seul.

« Qu’est-ce que tu me veux ? » lui lança-t-il.

Elle ne fit pas attention à lui et quand elle arriva à la hauteur du banc où Sawyer était assis, elle se hissa dessus avec peine (il la regardait d’un air bizarre) et s’assit à côté de lui.

Elle avait des cheveux longs et blonds, soigneusement brossés, elle portait une robe rose et arborait un collier de perles.

« Vous, vous êtes un méchant monsieur. » dit-elle après un moment de silence.

Sawyer éclata de rire. « Merci. »

« C’est pas drôle d’abord ! » cria-t-elle pour couvrir ses ricanements. « Vous avez été très méchant avec ma maman ! »

Sawyer arrêta de rire et la regarda très sérieusement.

« Ne dit pas n’importe quoi ! » gronda-t-il. « Tu ne sais même pas qui je suis ! »

Les yeux très bleus de la fillette se tournèrent vers lui. « Si ! J’vous ai vu sur la photo dans le salon, avec ma maman ! Elle m’a dit qu’vous étiez méchant ! »

Sawyer se figea. Non ça n’était pas possible.

« Comment t’appelles-tu ? » demanda-t-il.

« Clémentine. »

Pas elle.

« Qu’est-ce que tu fais ici ? Qu’est-ce que… ta mère fait là ? »

« Elle vous a vu à la télé. » expliqua-t-elle en accentuant bien sur les ”é”. « Elle voulait vous voir… Mais moi je veux pas que vous voyez maman ! »

Pas maintenant.

« Ah oui ? Pourquoi ? » demanda Sawyer, étonné du culot de cette gamine.

« Parce que maman va à nouveau pleurer ! Comme quand elle voit votre photo ! Et que maintenant elle doit pas être triste ! »

Il fronça les sourcils. « Qu’est-ce que tu veux dire ? »

La fillette sauta du banc et le regarda un instant de ses gros yeux bleus avant de repartir.

« EH ! FILLETTE ! » cria Sawyer qui s’était levé à son tour. « Qu’est-ce que ça veut dire ? »

Clémentine se retourna, un grand sourire aux lèvres. « Maman va se marier ! »



***


Rouge ou noire ?

Jack était posté devant la table où il avait posé deux cravates. Une rouge et une noire.

Il avait déjà mis le plus beau de tous ses jeans et une chemise blanche, mais il n’arrivait décidément pas à choisir quelle cravate mettre.

« Tu as un rancard ? »

Jack se retourna et vit Kate qui entrait dans la cuisine. Elle posa sa veste sur une chaise et s’y assit.

« Si tu appelles rancard un entretien d’embauche, alors oui. » répondit-il en souriant. « Mais je n’y vais que dans deux jours. Je regarde ce que je vais mettre. Alors la rouge ou la noire ? »

« La rouge. » dit-elle après un instant de réflexion.

Jack hocha la tête, puis se dirigea vers l’un des placards de la cuisine et y sortit deux verres. « Tu n’a pas eu de problèmes pour aller à ton rendez-vous ? »

« Non et Sawyer pense que je devrai arrêter de me tracasser à propos de mon identité. »

Jack ne répondit pas, il se contenta de remplir les verres d’eau et d’en donner un à Kate.

« Où est Juliet ? » demanda-t-elle après l’avoir remercié.

« Elle est allée voir sa sœur. »

Il y eut un instant de silence où ils finirent leurs verres et où Jack les prit et les posa dans le lavabo.

« Est-ce que c’est officiel ? » demanda finalement Kate. Jack fronça les sourcils en signe d’incompréhension. Kate se leva et s’approcha de lui. « Avec Juliet, c’est officiel ? Tu es avec elle ? »

Il la regarda bien dans les yeux. « Pourquoi tu me demandes ça, Kate ? »

Elle posa ses mains sur le torse de Jack. « Je n’en sais rien. » Et l’embrassa.

Lentement, elle détacha ses lèvres des siennes. Ils restèrent quelques instants comme ça, Kate avait ses mains sur son torse et Jack était appuyé contre la cuisinière.

« Kate… » murmura-t-il en baissant son regard.

Elle recommença à l’embrasser sans gêne. Léchant ses lèvres, elle descendit ses mains jusqu’à sa ceinture qu’elle commença à détacher.

« Arrête. » ordonna-t-il en prenant les mains de Kate. « S’il te plait, arrête. »

Elle s’arrêta. « Tu me repousses ? »

Jack lâcha ses mains et alla s’asseoir sur une chaise. « Avant tu avais le choix. Entre Sawyer et moi. Tu avais le choix. »

Kate se pinça les lèvres puis sourit. « Et maintenant, je suppose que c’est toi qui l’as. Tu as choisi Juliet ? »

« C’est ça. »



***


Jack était allongé dans son lit, les mains derrière la tête. De fins draps recouvraient son corps nu jusqu’au bas de son torse.
Son regard était plongé dans l’obscurité de la pièce.

Il sentit alors quelque chose d’encore plus fins que les draps, frôler son corps et venir déposer de petits baisers frais comme la pluie sur son torse.

« À quoi penses-tu ? »

Jack détacha son regard du plafond et tourna la tête pour observer la belle femme qui était à présent couchée à ses côtés.

« À toi. »

Les yeux bleus et brillants de Juliet étaient éclairés par la faible lueur de la lune qui passait par les stores mi-fermés. Une de ses mèches de cheveux blonds retombait élégamment sur son visage tandis que le reste de sa chevelure était logée derrière ses oreilles. Juliet était allongée sur le côté laissant chaque parcelle de son corps nu à découvert. Chacune de ses formes étaient une merveille.

Jack ne se lassait pas de l’observer.

« Tu ne crois pas que l’on devrait dormir ? » suggéra Juliet.

Jack se coucha également sur le côté pour lui faire face. « Ça serait plus sage. »
Il posa une de ses mains sur la joue de Juliet et la caressa doucement avant de l’embrasser. « Je n’ai pas envie que cette nuit se termine. » murmura-t-elle, le sourire aux lèvres, en allant se blottir contre lui.


Il la serra tendrement contre lui. « Moi non plus. » Juliet, la tête contre le cou de Jack, respira l’odeur si délicieuse qu’il arborait. Elle ferma les yeux pour profiter un peu plus de cette présence protectrice qu’elle avait l’habitude de ressentir à ses côtés.

« J’ai oublié de te demander si ta journée s’était bien passée… » fit-il remarquer en la desserrant un peu. « Tu as vu ta sœur ? »

Juliet resta un moment silencieuse. « Non, pas encore. Mais je n’ai pas envie d’en parler. Pas maintenant. »

Jack lui sourit et l’embrassa sur le front. « Bonne nuit. » murmura-t-il.

« Bonne nuit Jack. »


FIN DU CHAPITRE !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TsOl
Skate's side
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 27
Localisation : Quebec!
Camp : Skateee!!!
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Found (by Raven)   Dim 26 Aoû - 19:34

J'adore!!!
Tu écris très bien et ça me donne le goût de mettre mes fics moi aussi xD

Assez forcé quand même Sawyer, Juliet, Kate, Jack et Des dans un même apart lolll...j'adore quand Sawyer rencontre sa fille Wink

La suiteeee!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven
Admin
avatar

Nombre de messages : 628
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Jack!!!
Camp : Jacket's side
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Found (by Raven)   Lun 27 Aoû - 13:53

XD merci ! La voilà, le 4eme chapitre arrivera tout bientôt (je l'espère) !


Chapitre 3 : Thank you for being here (Merci d'être là)



Les mains derrière la tête et les yeux bien ouverts, il n’arrivait définitivement pas à s’endormir. Son regard était planté dans le plafond, cherchant des réponses. Il tourna légèrement la tête et observa Claire qui était juste à côté de lui. Ses boucles de cheveux blonds retombaient sur son visage calme et endormi. Sa bouche entre ouverte laissa échapper un léger souffle qu’il sentit sur son bras, mais Desmond ne bougea pas. Quel drôle de sentiment ressentait-il en ce moment…

Être à ses côtés ne faisait que lui rajouter des questions sans réponses supplémentaires…

Il finit par se lever en faisant attention à faire le moins de bruit possible. L’horloge sur la table de nuit indiquait quatre heures du matin, mais il s’en moquait un peu car il n’était pas vraiment fatigué. Il s’approcha de la fenêtre et l’ouvrit. Une partie de la ville semblait complètement endormie, tandis que l’autre faisait la fête. Les sirènes des pompiers et de la police retentissaient au loin, couvrant ainsi le fond de musique des boîtes de nuit. La ruelle sur laquelle il avait vu était pratiquement déserte, laissant donc un aspect plus tranquille derrière elle. Desmond, appuyé contre le rebord de la fenêtre, sursauta quand un cri d’enfant déchira l’atmosphère si paisible de la chambre d’hôtel.

Il s’approcha du berceau et se pencha pour observer le bambin qui pleurait en fronçant légèrement les sourcils, ne sachant que faire, à la vue des petites mains de Aaron qui se tendait vers lui et se refermait dans le vide.

« Tu n’aurais pas dû te lever… » dit une voix ensommeillée derrière son dos.

Claire s’assit sur le bord du lit et frotta ses yeux quelques secondes avant de se lever et de prendre Aaron dans ses bras. Son regard s’arrêta un instant sur le torse nu de Desmond.

« J’avais chaud. » expliqua-t-il en allant enfiler un t-shirt, un peu gêné.

Ils logeaient dans une toute petite chambre d’hôtel, juste assez grande pour contenir un lit à deux personnes, un berceau et une simple chaise en bois où ils avaient posé leurs habits et quelques affaires. La salle de bain, au contraire, était grande et luxueuse. Elle comportait un carrelage étincelant par terre et sur une partie des murs. De jolis petits dessins représentant des gens riants sur une île dans l’océan étaient peints dessus. L’immense baignoire était tout aussi brillante et propre que le lavabo, le miroir et le reste de la pièce.

Claire avait hâte de quitter cet endroit et d’aller habiter chez Jack, contrairement à Desmond qui n’était pas sûr de sa décision. C’est donc d’un pas hésitant qu’elle approcha le sujet.

« Plus tard… Plus tard, on ira chez Jack ? Tu viendras avec moi ou tu restes ici ? »

Il s’était assis sur le lit, le visage enfoui dans ses mains et sans bouger il lui demanda si elle comptait vraiment y aller.

« Je ne crois pas que j’ai le choix… Je ne vais pas rester indéfiniment dans cette minuscule chambre d’hôtel. » répondit-elle en riant doucement.

Desmond hocha la tête plusieurs fois, en silence, puis il se leva et alla dans la salle de bain en prenant bien soin de fermer la porte à clé derrière lui. Là, il se dirigea vers le lavabo et se passa rapidement de l’eau sur le visage. S’observant dans la glace, il remarqua que des larmes coulaient sur ses joues. Il ne pouvait rien y faire, alors il continua de pleurer en silence tout en sortant et dépliant une photo qu’il avait tant regardée : celle ou il enlaçait une jolie femme blonde qu’il avait failli épousée.

***

L’eau coulait sur son visage.

Elle était debout sous la douche et sa seule envie était, comme l’eau brûlante qui mouillait tout son corps, de disparaître en vapeur. Les yeux fermés, la bouche ouverte et la tête levée, Juliet récoltait chaque gouttelettes sur sa langue. Elle sentit son corps faiblir. Son dos se plaqua contre l’une des parois de la douche et il glissa tout le long pour qu’elle finisse par terre, recroquevillée au fond de la douche. Les larmes brûlaient ses yeux et sa mâchoire se crispait, alors ne pouvant se retenir, elle si mit à pleurer.

« Juliet ? »

Jack poussa la porte de la douche. Sa tête enfouie dans ses genoux et ceux-ci ramenés contre sa poitrine, elle ne le regarda pas et continua de sangloter sans pouvoir s’arrêter.
Il réussit à s’agenouiller à côté d’elle et posa sa main sur l’épaule de Juliet pour la rapprocher de lui. Elle résista quelques instants comme pour repousser son affection, mais elle finit par se blottir contre son torse, s’agrippant à son t-shirt noir.

« Ma sœur… Elle m’a complètement ignorée. Je ne suis revenue que pour elle et…. » fit Juliet en tremblant.

Elle s’agrippa un peu plus au t-shirt de Jack qui sentait ses larmes couler au creux de son cou. Il arrêta le robinet de la douche et se leva en la soulevant avec lui dans ses bras. Elle s’accrocha à son cou, continuant de verser toutes les larmes de son corps.

Jack sortit de la douche et là, il baissa son regard. « Tout va bien… » murmura-t-il plusieurs fois dans l’oreille de Juliet. « Tout va bien. »

Le corps de Juliet semblait si faible, si fragile entre ses mains. Il pouvait sentir sa poitrine nue pressée contre son torse et ses lèvres effleurer son cou à chaque pas qu’il faisait. Elle avait arrêté de sangloter, mais les larmes continuaient de ruisseler sur ses joues. Juliet respirait bruyamment et sa voix fut très rauque quand elle souffla : « Merci… » Jack la serra contre lui.

« Merci d’être là. » répéta Juliet une dernière fois en murmurant.


***


La sonnette de l’appartement retentit.
Aaron dormait à poings fermés dans les bras de sa mère, Claire rajustait une de ses mèches derrière son oreille, elle s’était coiffée en vitesse ce matin, et Demond qui avait finalement décidé de venir, « C’est provisoire. » avait-il précisé, croisait les bras et avait posé le seule et unique valise ainsi que le berceau par terre.

Ils attendirent un moment devant la porte, en silence, alors que des : « Vas ouvrir ! » ou « Je suis occupé, tu n’as qu’à y aller toi-même ! » retentissaient dans l’appartement. Finalement, ce fut Jack, encore à moitié trempé de sa douche (son t-shirt collait à sa peau), qui vint ouvrir.

« Content de te revoir, mon pote. » fit Desmond en lui serrant une main chaleureuse. « Et merci de nous accueillir chez toi. »

« Aucun problème. » répondit Jack en souriant, avant d’aller prendre Claire dans ses bras.

Quand cette dernière entra dans l’appartement, elle ne pu s’empêcher d’esquisser un sourire en découvrant que les seuls meubles présent, dans le salon et la salle à manger, étaient une table, quatre chaises et une dizaines de cartons à moitié déballés (Juliet avait pris soin de les déplacer, elle trouvait que cela mettait trop de désordre dans la chambre).

« Bel appartement. » commenta Claire en continuant d’observer les pièces.

« On a pas encore eu le temps de le meubler. » dit Juliet qui venait d’arriver, les bras croisés et les sourcils levés. « Tu n’auras qu’à nous aider. »

Elles s’étreignirent (Claire avait déposé Aaron dans son berceau) et Juliet lui souhaita la bienvenue en ajoutant, à l’adresse de Desmond, qu’il pouvait prendre la chambre à côté de la leur.

« Vous devriez faire attention, ils ne sont pas très calme la nuit. » fit remarquer Kate d’un air ironique qui entra dans la salle en souriant à Claire et Desmond, sans faire attention au regard de Juliet. « Bienvenue en tout cas ! »

Desmond la remercia et prit la valise pour aller la poser dans sa chambre, à présent. Claire le suivait de près, portant le berceau, accompagnée de Juliet qui lui donnait quelques explications et Kate qui faisait des commentaires. Juliet jeta un regard par dessus son épaule. Jack était toujours appuyé contre la cuisinière observant le petit groupe et quand il posa son regard sur elle, Juliet s’empressa de tourner la tête, gênée.

« Bienvenue. » murmura-t-il en baissant la tête.


***

C’était une pièce sombre. Très sombre. Il y avait juste un feu qui crépitait doucement dans la cheminée. C’était la seule source de lumière et, grâce à elle, on pouvait apercevoir un grand fauteuil rouge foncé auprès des flammes. Une personne était assise sur ce siège qui avait l’air d’être assez luxueux car les accoudoirs était ornés de petites sculptures. Il y avait une table à côté du fauteuil. Et sur cette table était posé un papier.

Le feu éclaira assez la pièce pour que l’on puisse voir le visage de la personne, mais juste un court instant. C’était une femme. Elle avait de long cheveux blonds et des yeux bleus. Elle posa sa main sur la table et elle la tapota doucement des doigts. Sur son annulaire se trouvait une bague. Une très jolie bague avec un diamant incrusté. Elle-même n’aurait su dire sa valeur, surtout parce qu’elle s’en moquait.

« Penny, tu viens te coucher ? »

La femme se retourna un instant et hocha la tête quelques fois avant de se lever. Elle prit le papier posé sur la table. C’était une photo. Elle qui enlaçait un homme. Mais pas l’homme qui venait de l’appeler. Un autre. Elle la regarda en sentant les larmes lui brûler les yeux. Puis d’un geste nonchalant, elle jeta la photo au feu, la regardant se consumer. Puis se retourna et quitta la pièce.


FIN DU CHAPITRE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Found (by Raven)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Found (by Raven)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Raven Guard arrive !
» Raven's Flight par gav thorpe (3,5/5)
» WOMEN OF THE DC UNIVERSE: RAVEN (série 3)
» Barclay James - Les Chroniques des Raven tome 1 : AubeMort
» [1500pts] Tyranides contre Raven Guard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ SKATE VS JATE - EVER AFTER ¤ :: Jate's side :: Jate Art :: Fanfic & Fanvid-
Sauter vers: